Des routes ultra connectées pour accueillir les mobilités de demain

Connectés, communicants, économes en énergie, le développement des véhicules électriques et autonomes appelle de nécessaires évolutions de l’infrastructure existante pour mieux accueillir ces nouvelles mobilités.

adrian schwarz routes connectées
Alors que le Mondial de l’Auto bat son plein à Paris jusqu’au 14 octobre, impossible de passer à côté des véhicules électriques, stars incontestées de cette édition 2018. Ces nouvelles formes de mobilité ont d’ailleurs leur centre d’essai éphémère place de la Concorde, où l’on propose aux visiteurs de tester en avant-première une trentaine de modèles électriques, hybrides ou hydrogènes. Malgré une part de marché encore marginale (1% des ventes en France), le marché reste prometteur, mais ne pourra toutefois se développer sans imaginer les infrastructures indispensables à la recharge de ces véhicules.

De même, le véhicule autonome, qui pourrait parcourir les rues de nos villes dans les toutes prochaines années, suggère-t-il des transformations de la route et du système urbain. La route augmentée contribuera à sécuriser les évolutions des véhicules sans conducteur et de nouveaux espaces de services abriteront les fonctions d’entretien et de recharge.

Quels services abriteront ces routes du futur ? Loopsider, en partenariat avec Leonard, présente dans cette vidéo les innovations qui préfigurent l’avenir de ces routes ultra connectées :

Depuis l’été 2017, un groupe de prospective animé par Leonard prépare les transformations des métiers de VINCI induites par l’émergence des véhicules connectés et autonomes. Ce premier “Emerging Trend” dresse le panorama de leur terrain d’investigation de ses membres :