Radar – notre sélection de business innovants #23

Canvas, la startup américaine qui automatise la pose des cloisons, dévoile sa machine

Créée en 2017, Canvas vient de présenter au public son premier prototype, composé d’une plateforme élévatrice, d’un bras robotisé et de capteurs, permettant d’automatiser la pose de cloisons sèches sur les chantiers.

Les fondateurs de Canvas affirment que leurs algorithmes de machine learning permettent à leur machine d’agir de façon beaucoup plus rapide et efficace qu’un humain dans cette tâche. Il ne s’agit pas pour autant de remplacer les ouvriers : les machines sont supervisées par des membres qualifiés et syndiqués auprès de l’International Union of Painters and Allied Trades.

La startup basée à San Francisco a levé un total 19 millions de dollars depuis sa création, auprès d’investisseurs américains tels que les fonds de capital risque Innovation Endeavors et Obvious Ventures ou les fonds spécialisés dans la construction Brick & Mortar Ventures et Grit Ventures.

Dans un premier temps, l’entreprise, qui compte 30 employés, cible les chantiers de plus de 900 m2 aux Etats-Unis. A plus long terme, elle entend également s’attaquer à l’automatisation des peintures et de l’isolation.

Factory OS attire les investissements de Facebook, Google et Morgan Stanley… entre autres

Pour sa série B, la startup Factory OS a levé 55 millions de dollars. Ses investisseurs se nomment Lafayette Square, Autodesk, Citi, Facebook, Google et Morgan Stanley… Si tant d’acteurs de la tech s’intéressent à cette entreprise créée en 2017 et basée en Californie, c’est pour sa solution innovante dans le domaine de la construction, qui pourrait résoudre en partie la crise du logement dans la Silicon Valley.

Avec ses 500 employés, Factory OS développe des solutions modulaires et préfabriquées pour la construction résidentielle, qui ont déjà permis de faire sortir de terre plus d’un millier de logements. Le concept du préfabriqué n’a rien de nouveau, mais il a été amélioré grâce aux dernières technologies digitales. La startup a très tôt noué un partenariat étroit avec Autodesk pour s’appuyer sur ses outils de conception et les enrichir. Rien que dans la Bay Area, l’entreprise a déjà un carnet de commandes de 200 millions de dollars et elle se prépare à y construire sa deuxième usine, avant de s’attaquer à deux nouveaux marchés : le sud de la Californie et Los Angeles.

Le développement de Factory OS a également été accéléré grâce à des partenariats noués avec les syndicats d’ouvriers de la construction. L’entreprise s’investit fortement dans la formation, afin de disposer d’un vivier d’ouvriers qualifiés dans le domaine de la construction modulaire. Avec la solution développée par Factory OS, le plus gros du travail des ouvriers s’effectue dans l’usine, plutôt que sur les chantiers.

Euratechnologie lance son programme d’incubation Proptech

L’incubateur EuraTechnologies, qui dispose de quatre campus dans les Hauts-de-France (Lille, Roubaix, Saint-Quentin et Willems) vient de lancer un nouveau programme d’incubation : Prop3rty, destiné à accompagner pendant douze mois les startups du secteur de la proptech.

Hébergé à Roubaix, ce programme est ouvert aux entrepreneurs et startups innovantes de moins d’un an, opérant dans le secteur des nouvelles technologies appliquées à l’immobilier (gestion immobilière, rénovation et commercialisation de biens, transition énergétique, bâtiment intelligent, activités légales et juridiques et bien-vivre ensemble…). Plus généralement, “dans cet incubateur seront acceptés les projets qui accélèrent la transformation du secteur de l’immobilier vers les usages et métiers de demain” précise le site de présentation du programme Prop3rty.

Pour postuler, les porteurs de projets doivent présenter leur candidature sous forme d’un pitch par formulaire avant le 10 janvier 2021, en précisant leur état d’avancement (statuts, MVP, prototype…). Puis, en 10 minutes, les entrepreneurs sélectionnés devront présenter leur projet devant le jury composé des représentants d’EuraTechnologies, de ses partenaires PropTech et d’entrepreneurs.

Prop3rty est soutenu par un consortium de partenaires issus du cluster Maille’Immo (cofondé par les groupes Sergic, Nacarat et Dalkia) ainsi que par VINCI Energies et VINCI Immobilier. Il est totalement gratuit et n’engendre aucune prise de participation au sein des startups accompagnées, ni exclusivité commerciale.

Qui sommes-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.