Radar – Notre sélection de business innovants #60

Modulous, une start-up britannique de construction modulaire, lève 10 millions de livres. Toric, une solution no-code d'analyse de données pour la construction lève 22 millions de dollars. Building Ventures, un fonds dédié à la Construction Tech, lance un second véhicule d'investissement, doté de 95 millions de dollars.

Modulous, une start-up britannique de construction modulaire, lève 10 millions de livres

Il n’y a pas qu’aux Etats-Unis que la construction modulaire a le vent en poupe : en Grande Bretagne, Modulous vient de lever 10 millions de livres. Cette start-up, créée à Londres en 2018, facilite la configuration et la conception de maisons modulaires pour les promoteurs immobiliers, les architectes et les entreprises de construction.

La plateforme « de bout en bout » de Modulous couvre toutes les étapes du processus de construction d’une maison modulaire, y compris l’architecture et la conception. Le logiciel permet en effet de générer des plans optimisés en fonction des lieux de construction, en s’appuyant sur un catalogue d’éléments standardisés. Modulous fournit ensuite aux architectes et aux promoteurs des visualisations 3D et des chiffrages détaillés, permettant d’évaluer la rentabilité d’un projet dès le départ. Il aide également toutes les personnes impliquées à établir la faisabilité technique d’un projet en quelques heures, plutôt qu’en plusieurs semaines. Le logiciel permet également d’orchestrer les livraisons et le montage des composants, pour optimiser le processus de construction.

Avec ce tour de table de Série A, la start-up accueille à son capital le fonds SFV du promoteur immobilier allemand Patrizia, Regal London, CEMEX Ventures, Blackhorn Ventures, GroundBreak Ventures, Goldacre et Leela Capital.

Toric, une solution no-code d’analyse de données pour la construction lève 22 millions de dollars

La start-up Toric, qui édite une plateforme de gestion des données pour les acteurs de la construction et de l’ingénierie, vient de lever 22 millions de dollars, dont 16 millions auprès d’Autodesk. La particularité de cette plateforme ? Elle permet à quiconque d’intégrer, de transformer, de modéliser et de visualiser des données, sans aucune connaissance du code informatique.

Toric se présente en effet comme une plateforme no-code, qui permet aux entreprises de construction de combiner toutes les informations relatives à la conception, à l’exécution des projets et à la comptabilité en un lieu unique, pour offrir davantage de transparence et permettre des prises de décision plus rapides.

Lors de sa création en 2019, Toric avait levé 5,5 millions de dollars en amorçage, auprès de Storm Ventures et de plusieurs business angels, dont Carl Bass, l’ancien PDG d’Autodesk, qui a rejoint le conseil d’administration de la start-up. En 2021, lors d’une Série A, 10,5 millions de dollars supplémentaires avaient été levés, afin de permettre à Toric d’accélérer la mise sur le marché de son produit et de développer les partenariats et les connexions avec davantage de sources de données.

Ce nouveau tour de table va permettre à la start-up de continuer à développer les fonctionnalités de sa solution, tout en renforçant ses liens avec Autodesk et ses différents produits (Autodesk Construction Cloud, Revit, Navisworks et Civil 3D).

Building Ventures, un fonds dédié à la Construction Tech, lance un second véhicule d’investissement, doté de 95 millions de dollars

Le fonds d’investissement américain Building Ventures, créé en 2017 à Boston, vient de clôturer son Fonds II, doté de 95 millions de dollars. Comme le premier fonds, celui-ci est dédié à l’investissement en amorçage dans des start-up du secteur de la construction et de l’immobilier.

Plus des deux tiers des capitaux gérés par Building Ventures proviennent d’entreprises du secteur – bureaux d’études, promoteurs, acteurs du BTP – en recherche de solutions innovantes à leurs enjeux métiers. Parmi les start-up financées par Building Ventures I, figurent Dandelion (géothermie), Measurabl (plateforme ESG pour l’immobilier commercial), Canoa (plateforme pour la conception de bureaux durables) et Join.build (plateforme pour la pré-construction).

“Les attentes de la société sont de plus en plus élevées envers le secteur de la construction, qu’il s’agisse de la qualité et de l’origine des matériaux, de l’impact environnemental des infrastructures, du processus de construction ou de l’exploitation au quotidien des bâtiments. Nous investissons dans les entreprises et les technologies qui interviennent à chaque étape du cycle de la construction et qui rendent les lieux que nous utilisons plus sains, plus pratiques et plus économes, » explique Jesse Devitte, le co-fondateur du fonds.

Une vingtaine de start-up devraient être financées par ce nouveau fonds, qui intervient jusqu’en Série A. Trois premiers investissements ont d’ores et déjà été annoncés : Animated Insights (digital twins pour les infrastructures), Extracker (communication entre parties-prenantes) et Skillit (recrutement).

Que faisons-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.