Courses automobiles autonomes : pour quoi faire ?

Les courses automobiles du futur feront-elles l’économie des pilotes ?

A en croire les prescripteurs d’une toute nouvelle génération de sport mécanique, ces derniers n’auront pas leur place dans le cockpit des Roborace, des engins 100% électriques et 100% autonomes. Les plus beaux modèles étaient présentés à la mi-juillet à New York, en marge d’une compétition de Formule E. Si l’intérêt de voir s’affronter des véhicules conduits par une intelligence artificielle reste à prouver et qu’un gros raté a déjà eu lieu en février, sur le plan technologique, la Roborace est pleine de promesses. Car l’entreprise, qui dispose pour l’heure de trois prototypes, explique que ses efforts de R&D sont loin de se limiter aux circuits de course. « Roborace, c’est le futur de la technologie autonome et connectée, telle qu’elle sera intégrée dans les véhicules classiques dans les 3, 5, ou 10 ans, selon les développements », anticipe son Chief Technical Officer. Et de rappeler que la Roborace entend prendre la suite de la Formule 1, dont les innovations techniques ont bel et bien fini par équiper les voitures individuelles.

Qui sommes-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.