Ensemble pour demain – les rencontres du 25 au 29 mai

Cette semaine encore, continuons d’élargir ensemble nos horizons et nous retrouver en ligne, pour échanger dans toute notre diversité de vues sur les thèmes que nous explorons ensemble depuis maintenant 3 ans !

— ENTREPRENDRE UTILE

Du temps pour entreprendre ? Des entrepreneurs, des acteurs engagés de la ville partagent avec vous leurs expériences, leurs bonnes pratiques, les fausses bonnes idées : ils vous disent tout !

Lundi 25 mai à 14h — Comment répondent les Joint-Venture Sociales à la crise actuelle ?

Outils, innovations, nouveaux parcours pour les salariés en insertion : quels sont leurs enjeux actuels ?
TIM est l’entreprise d’insertion crée par VINCI Facilities et le groupe Vitamine T, sur le métier du facility management. LIVA est l’entreprise d’insertion créé par VINCI Construction et le groupe ARES, sur le métier de la logistique de chantier. L’objectif de ces structures est de proposer des prestations tout en accompagnant des personnes éloignées de l’emploi vers une insertion socio-professionnelle durable.

Nous recevons Anne Rodet, directrice de LIVA et Baptiste Odin, responsable du développement IDF de Vitamine T et fondateur de TIM.

PARTICIPER

— LA GRANDE TRANSITION

Espaces contraints, consommation optimisée des ressources, relations aux écosystèmes : la transition écologique inspire déjà les solutions et les métiers des villes et des infrastructures.

Mardi 26 mai à 16h — Les villes et les territoires au cœur d’une relance à la hauteur de l’impératif climatique ? (horaire décalé)

La crise sanitaire des semaines passées met en tension les économies de l’ensemble des pays touchés. Face à cette crise en construction, les gouvernements et les organisations multilatérales souhaitent répondre par une relance avec des soutiens massifs pour les économies. Cette nécessité économique – et sociale – s’accompagnent de prise de position forte : la relance doit être un plan de transformation pour être au rendez-vous des trajectoires climatiques.

Les villes et les territoires – avec notamment les enjeux liés aux bâtis, la mobilité et à l’énergie – sont des leviers identifiés pour structurer cette transformation.

Gaël Giraud partagera son éclairage sur ces questions. En quoi la crise sanitaire et économique pourraient transformer durablement nos modes de vie — en particulier en ville ? Quel rôle les territoires et les infrastructures devraient avoir dans la reprise ? Quelles conditions intégrer aux plans de relance en réponse à l’impératif climatique ?

Gaël Giraud est économiste. Chef économiste de l’Agence française de développement de 2015 à 2019, il y a notamment développé un outil de modélisation macroéconomique, intégrant les enjeux de la transition écologique. Il est ou a été membre de plusieurs conseils scientifiques : Finance Watch, Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, Shift Project, Campus de la transition écologique, Institut Rousseau.

PARTICIPER

— LA GRANDE TRANSITION

Espaces contraints, consommation optimisée des ressources, relations aux écosystèmes : la transition écologique inspire déjà les solutions et les métiers des villes et des infrastructures.

Mercredi 27 mai à 14h — Repenser les quartiers pour une mobilité durable

Plusieurs actions peuvent favoriser une mobilité plus durable à l’échelle du quartier : agencer les différentes fonctions des bâtiments, gérer différemment le stationnement ou proposer de nouveaux services de mobilité, comme l’auto-partage ou la micro-mobilité avec des trottinettes et des vélos, etc. Les travaux de Cyrille François et de Liu Liu, post-doctorants à l’École des Ponts ParisTech, visent à établir des scénarios de mobilité permettant de combiner des offres de transport et des pratiques des usagers avec un faible impact environnemental.

Cyrille François est enseignant-chercheur post-doctoral. Ses travaux portent sur sur les enjeux environnementaux associés à la mobilité quotidienne des personnes. Il s’intéresse à la mobilité non pas comme le simple usage d’une technologie mais comme un fait social ancré dans un territoire spécifique.

Liu Liu est Ingénieur en Génie Civil et Docteur en Urbanisme. Elle a établi les scénarios de « Transit Oriented Development » pour la Métropole Européenne de Lille et a participé à l’élaboration de stratégies de transition énergétique en Île-de-France.

Cyrille François et Liu Liu travaillent actuellement sur le quartier des Lumières Pleyel à Saint-Denis comme terrain d’expérimentation dans le cadre de leur post-doctorat à l’École des Ponts ParisTech (Laboratoire ville mobilité et transport) et du programme du lab recherche environnement VINCI ParisTech.

PARTICIPER

Pour en savoir plus : le site internet du lab recherche environnement VINCI ParisTech.

— PRÉPARER DEMAIN

Les débats du jour d’après : au-delà des idées reçues, des fake news ou des conclusions hâtives, déroulons les scénarios envisageables pour demain

Jeudi 28 mai à 14h — La décarbonation et financement de la mobilité : enjeux croisés

Le changement climatique constitue un défi majeur pour l’humanité. Avec les modes de production d’énergie, les transports sont au centre de l’attention et des stratégies d’action déployées pour tenter d’atteindre cet objectif. Pour cause, le secteur représente aujourd’hui près du quart des émissions à l’échelle mondiale. Les objectifs ambitieux en matière de décarbonation de la mobilité appellent d’importantes transformation de nos modes de déplacements. Le temps d’action est court et les solutions coûteuses au regard de l’effort à fournir.

Pourtant, les enjeux de la décarbonation de la mobilité et de son financement sont liés : décarboner la mobilité passe une réflexion sur son financement ; le financement de la mobilité de demain ne peut l’impasse sur l’impératif de décarbonation. Dès lors, comment penser les deux enjeux de pair ? Quels enseignements peut-on retirer des expériences internationales en la matière ? Comment rendre la transformation du système de financement de la mobilité, et avec elle la décarbonation du secteur, acceptable ?

Camille Combe est chargé de mission au sein de La Fabrique de la Cité depuis 2016.

PARTICIPER

— PRÉPARER DEMAIN

Les débats du jour d’après : au-delà des idées reçues, des fake news ou des conclusions hâtives, déroulons les scénarios envisageables pour demain

Vendredi 29 mai à 14h – Vers une révolution du logement ?

Comment la crise sanitaire, économique et sociale va-t-elle transformer les attentes et les usages en matière de logement ? Assistera-t-on à un « krach » immobilier dans les villes les plus chères ? À un exode des cadres vers les villes moyennes et les campagnes ? La crise signe-t-elle la fin de l’habitat dense ? Tour d’horizon de quelques évolutions possibles du logement dans les mois et années à venir.

Marie Baléo est responsable des études et des publications au sein de La Fabrique de la Cité, qu’elle a rejointe en 2016 en tant que chargée de mission.

Elle était auparavant consultante en stratégie et organisation et co-fondatrice et éditeur-en-chef du magazine digital anglophone Nótt Magazine, pour lequel elle produisait et éditait des articles sur des sujets de société, sécurité et relations internationales. Elle est aujourd’hui l’une des éditrices du magazine littéraire Panorama: The Journal of Intelligent Travel et écrit des nouvelles, poèmes et essais publiés à ce jour dans une trentaine de revues nord-américaines et britanniques.

PARTICIPER

Qui sommes-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.