« Faciliter l’accès aux informations d’avancement du chantier permet d’améliorer la productivité »

Le suivi de l'avancement des chantiers est un facteur clé pour améliorer la productivité dans le secteur de la construction. Greg Lawton (Nodes and Links) et Constantin Kauffmann (oculai) se rencontrent pour discuter des innovations dans ce secteur.

oculai est une solution de collecte de données par caméra sur les chantiers de gros œuvre. Grâce à la vision par ordinateur, les données sur l’avancement du projet sont extraites des images et mises à la disposition du gestionnaire du chantier dans une application web. Oculai est membre du programme SEED de Leonard, qui accompagne pendant 6 mois des start-up en phase de démarrage pour lancer et développer des projets innovants dans les secteurs des métiers de VINCI.

Nodes & Links est une start-up qui travaille avec des entreprises qui mènent des projets de développement dans les secteurs de l’énergie, de la construction, de l’aérospatiale ou encore de la défense. Sa spécialité est la traduction de données complexes en informations accessibles rapidement et facilement pour les acteurs du projet. Nodes and Links est membre du programme CATALYST 2022 de Leonard, qui soutient les start-up matures en leur donnant les moyens de déployer des services et produits innovants en partenariat avec les business units de VINCI.

Quelles sont les limites aujourd’hui pour suivre l’avancement d’un chantier de construction ?

Greg Lawton (Nodes and Links) : Aujourd’hui, le suivi de l’avancement du chantier repose sur du travail manuel ; Il faut se déplacer et enregistrer les changements, puis calculer manuellement ce qu’ils signifient en termes d’avancement du projet. Cela limite la rapidité et l’économie des décisions que nous pouvons prendre, ce qui limite à son tour la rapidité et l’économie des projets que nous pouvons livrer. Nous avons besoin d’un moyen de prendre des décisions plus rapidement et de manière mieux informée.

Constantin Kauffmann (oculai) : Je suis tout à fait d’accord. Je peux ajouter qu’à l’heure actuelle, les limites techniques des solutions automatisées de suivi de l’avancement des chantiers diffèrent selon qu’il s’agit de gros œuvre ou de construction intérieure. Pour la construction intérieure, il existe des solutions fondées sur des scanners et des robots portables qui comparent un modèle BIM avec l’état de construction à un instant T. Toutefois, cette méthode n’est pas adaptée au gros œuvre, car les éléments structurels inachevés (par exemple, les coffrages, les armatures) peuvent difficilement être mis en correspondance dans un modèle 3D. L’avancement de la construction du gros œuvre ne peut donc être enregistré de manière fiable qu’en détectant les processus de construction. Oculai résout ce problème grâce à l’enregistrement continu par caméra.

Comment vos solutions améliorent-elles la productivité ?

Greg Lawton : La plateforme Nodes & Links améliore la productivité en permettant à chacun d’accéder facilement aux connaissances essentielles du projet. Pour ce faire, nous automatisons tous les principaux flux de travail de gestion de projet liés au traitement des données et nous mettons ces connaissances à la disposition de tous les acteurs du projet. De cette façon, toute l’équipe est habilitée à prendre des décisions informées, rapides et collaboratives qui accélèrent le projet et réduisent son coût.

Constantin Kauffmann : Lorsqu’oculai est utilisé sur un chantier de construction, les données d’avancement du projet sont enregistrées en continu, ce qui constitue la base du suivi des performances. Cela permet aux entreprises de construction de comparer l’avancement de différents projets entre eux ou avec la moyenne du secteur et de détecter les sites peu performants à un stade plus précoce. Les données d’avancement enregistrées conduisent également à une meilleure anticipation des projets futurs.

Comment l’IA fait-elle partie de votre solution et pourquoi ?

Constantin Kauffmann : L’IA est notre technologie de base pour reconnaître les processus et les objets de construction à partir de données d’image. Nous appliquons des méthodes d’IA spécifiques pour chaque cas d’utilisation, car les défis diffèrent. Par exemple, les approches entre la détection d’objets individuels (par exemple, des ressources et des outils) et la reconnaissance du changement d’apparence des zones de chantier sur une séquence d’images sont très différentes. Ces tâches complexes ne pourraient pas être résolues avec les seuls algorithmes de vision par ordinateur conventionnels.

Greg Lawton : L’IA est également intégrée à la plateforme Nodes & Links, mais uniquement lorsqu’elle est le meilleur outil disponible. Notre mission est de rendre les projets plus rapides, moins chers, plus prévisibles et plus durables – et non de trouver des cas d’utilisation pour des technologies spécifiques. Ainsi, lorsque l’IA surpasse toutes les autres technologies en aidant nos utilisateurs à prendre de bonnes décisions – par exemple en apprenant à partir de données ou en repérant des modèles – nous l’utilisons au maximum de ses capacités. Dans le cas contraire, par exemple lorsque la prise de décisions nécessite un contexte réel et un jugement humain, nous ne le faisons pas. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un équilibre à trouver et nous constatons souvent que pour prendre la meilleure décision, il faut soutenir les professionnels à l’aide d’un éventail de technologies.

Sur quels types de chantiers êtes-vous en mesure d’intervenir ?

Greg Lawton : N’importe quel site. La plateforme Nodes & Links a été conçue pour aider les chefs de projet à prendre de bonnes décisions, et ces décisions concernent tous les projets. C’est pourquoi tout grand projet d’investissement peut bénéficier de la plateforme Nodes & Links.

Constantin Kauffmann : oculai fonctionne sur n’importe quel site avec des grues à tour et est applicable aux projets de construction de gros œuvre de toute taille.

Quelles sont vos ambitions pour l’année prochaine avec VINCI, et de manière plus générale ?

Constantin Kauffmann : Pour nous, VINCI est une porte sur l’Europe. Actuellement, seules les entreprises de construction allemandes bénéficient d’oculai et, avec VINCI, nous aimerions apprendre à connaître le secteur de la construction dans d’autres pays. L’utilisation durable des ressources et une gestion efficace deviendront de plus en plus importantes à l’avenir. Le secteur de la construction, en particulier, a un grand besoin d’amélioration. Grâce aux nouvelles informations remontant des chantiers, nous voulons changer la façon dont la construction est réalisée et contribuer à une plus grande productivité.

Greg Lawton : Dans le cadre du programme Catalyst, notre ambition est d’aider l’ensemble de VINCI à réaliser des projets plus rapides, moins chers et plus durables, au bénéfice de tous avec un accent plus particulier sur la prédiction du bilan carbone. Plus largement, 2022 est un point d’inflexion dans notre société, où la façon dont nous nous traitons les uns les autres et notre climat importe plus que jamais. Pour cette raison, notre ambition est de nous assurer que nous réalisons les bons projets de la bonne manière, et cela signifie soutenir les équipes dans toutes les décisions qu’elles doivent prendre, du coût à l’impact pour la communauté en passant par le climat. Nous devons tous faire notre part.

Contacts :

Greg Lawton : greg@nodeslinks.com

Constantin Kauffmann : constantin.kauffmann@oculai.de

Cet article a été publié dans le cadre de la newsletter Leonard. Abonnez-vous pour recevoir les prochaines en suivant ce lien.

Que faisons-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.