L’hôtel du futur pourrait ressembler à un jeu de Tetris

Pourriez-vous choisir un hôtel qui sacrifie le confort à la praticité ? Alors que les architectes et designers s’intéressent à la place des structures hôtelières dans la ville de demain, les contraintes d’un espace urbain en pleine transformation s’avèrent sources d’inspiration.

Dans une mégapole de plus en plus densément peuplée, l’espace est devenu une ressource rare et la modularité une nécessité. C’est tout l’objet de la création multicolore exposée la dernière semaine d’octobre 2017 dans les rues d’Eindhoven, aux Pays-Bas.

Le (W)ego est constitué de neuf pièces distinctes, aux formes diverses, empilées les unes sur les autres pour former une structure rectangulaire, comme dans un jeu de Tetris. Chaque pièce exiguë représente une chambre d’hôtel, mais dispose d’un espace contraint par les autres. Chaque bloc a également vocation à être déplacé en fonction des besoins et peut être imbriqué différemment, mais entraîne alors une reconfiguration complète de la structure (MVRD).

L’installation éphémère, mise en place dans le cadre de la Design Week aux Pays-Bas, est avant tout un “exercice de cohabitation créative” selon ses créateurs, qui invite à la réflexion sur le partage de l’espace urbain. L’exigence de modularité est également l’un des axes ayant donné vie au projet “Hyperloop Hotel”, distingué dans le cadre du concours Radical Innovation (Architectural Digest). Imaginez un réseau d’hôtels connectés entre eux par le système de transport Hyperloop d’Elon Musk. Sans même quitter votre chambre, qui n’est autre qu’un container de marchandise reconditionné pour l’occasion, vous pourriez ainsi vous rendre en quelques minutes à l’autre bout des Etats-Unis.

Qui sommes-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.