La grande reconfiguration électrique

Malgré le COVID-19 et les confinements, le marché de l’automobile électrique est en progression de 132% en 2020 par rapport à 2019. Un chiffre extraordinaire lorsqu’on sait que le marché global de l’automobile est en chute de 6,5% sur la même période ! Bien sûr, l'électrique part de plus loin, mais les faits sont là : l’adoption de la technologie est en marche. Cette nouvelle donne implique des transformations qui vont bien au-delà des véhicules eux-mêmes. Infrastructures, urbanisme, chaînes de valeur et d’approvisionnement : c’est tout un écosystème qui doit revoir ses pratiques.

La ville s’adapte à l’électrique

En France, le “droit à la prise” est inscrit dans la loi depuis 2014. Cela signifie que les particuliers résidant en copropriété peuvent demander l’installation d’un point de recharge sur leur place de parking. Cette multiplication des prises est sans doute la transformation la plus visible, mais elle n’est pas la seule marque laissée par les mobilités électriques sur le paysage urbain. Déploiement des bornes, utilisation de l’espace, V2G (Vehicle-to-Grid), réglementations : les enjeux urbains liés à l’électrification des mobilités sont nombreux.

How to build an electric vehicle city: deploying charging infrastructure – C40

Big electric trucks and buses are coming. Here’s how to speed up the transition – Vox

Comment la car policy évolue dans les entreprises – Les Echos

« Vehicle-to-grid » : le projet Flexitanie lancé dans le Gard dès cet automne – Les Echos

A Aix en Provence, la voiture va aussi alimenter le réseau électrique – The Agility Effect

California Plans to Ban Sales of New Gas-Powered Cars in 15 Years – NYT

This is how electric vehicle charging points can be integrated into the urban architecture – Tomorrow City

De la guerre des métaux rares à l’innovation de rupture

La question de la rareté des matières premières se pose quelle que soit l’énergie utilisée pour propulser nos mobilités. L’électrique ne déroge pas à la règle. Ici pas d’hydrocarbures, mais une forte demande en métaux rares. Le marché des matériaux destinés aux batteries lithium-ion devrait atteindre 26 milliards de dollars en 2025, contre 7,45 milliards en 2017. Dans ce contexte, une bataille idéologique (et économique) s’est engagée autour de l’impact écologique et humanitaire de l’automobile électrique. Dans le même temps, la recherche avance à grands pas pour limiter les besoins en matières premières critiques, et parfois même s’en passer complètement…

Derrière la voiture électrique, la course aux métaux critiques – Usine Nouvelle

Un rapport établit que les « batteries vertes » ne seraient pas si vertes que ça – Usbek & Rica

Les voitures électriques sont-elles réellement plus écologiques ? – Euronews

Cutting battery industry’s reliance on cobalt will be an uphill task – The Guardian

China-led shift to electric vehicles to help end ‘oil era’: study – Reuters

Free of Heavy Metals, New Battery Design Could Alleviate Environmental Concerns – IBM

The Estonian superbattery that is beating Tesla – Sifted

This Time, We Really Do Seem to Be Moving to a New Age of Superbatteries and Electric Vehicles – The Mobilist (Marker)

La route, nouvelle frontière des technologies de charge ? 

L’automobile électrique est presque aussi ancienne que l’automobile elle-même : les premiers “concept-cars” datent des années 1830. Malheureusement ces véhicules nécessitaient des batteries au plomb de plusieurs centaines de kilos, laissant le moteur thermique supplanter la concurrence. Presque deux siècles plus tard, les véhicules électriques les plus performants demandent au minimum 30 minutes pour une charge complète (pour la poignée d’utilisateurs qui ont accès aux “super chargeurs”). Malgré les progrès (extrêmement rapides) des technologies de charge, on est donc encore loin de la facilité avec laquelle on fait un plein d’essence. Pour remédier à ce point de friction, la charge sans fil dynamique ouvre le champ des possibles. Pour recharger le véhicule pendant son trajet, elle s’appuie la plupart du temps sur l’induction et fait l’objet de nombreuses initiatives à travers le monde. Moins futuriste, la solution des caténaires routiers fait aussi son chemin, en particulier pour les poids-lourds.

Hands on the wheel. What electric vehicle charging technologies are coming our way – CapGemini

Et si les routes rechargeaient votre voiture électrique ? – Slate

This company is building a road that charges electric vehicles wirelessly while they drive on it — here’s how it works – Business Insider

WiTricity acquires Qualcomm Halo to accelerate wireless charging for electric vehicles – VentureBeat

Norwegian Taxis, Wirelessly Charging While They Wait for a Fare – NYT

SmartRoad Gotland – Electreon

Electric Roads: The next big thing in transport? – Volvo

Electric Road Systems: a solution for the future? – Association Mondiale de la route

Battery swap, externalisation : les alternatives à la course aux superchargeurs

Super-batteries, super-chargeurs : l’époque est aux superlatifs alors que les constructeurs cherchent à diminuer les temps de charge. Or, cette bataille semble aujourd’hui avoir lieu sur des véhicules haut de gamme, loin d’être accessibles à toutes les bourses. Pour échapper à cette course en avant, constructeurs et entrepreneurs explorent des alternatives. Le “Battery Swap” consiste à se rendre dans une station automatisée pour échanger sa batterie au lieu de la recharger. Après l’échec cuisant de Better Place en 2013, le concept avait un peu disparu, jusqu’à ce que le constructeur chinois NIO le remette sur le devant de la scène. Les batteries externes comme EP Tender, une start-up accompagnée dans le cadre du programme SEED de Leonard, formulent aussi de belles promesses et permettent d’adapter la puissance et l’autonomie de la batterie à l’usage.

Why Better Place failed with swappable batteries—and your cars might just use them one day – QZ

Motor Mouth: Is battery-swapping the future of EVs? – Driving

NIO’s Battery Swapping Benefits Are In Focus With New 100 kWh Battery – CleanTechnica

En road-trip, l’EP-Tender plus rapide qu’une Tesla – Automobile-propre

Qui sommes-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.