Paris veut évaluer l’impact des plans climat avec une cartographie CO2 en temps réel

Interviewé par Construction 21 suite à son intervention à la rencontre "Les Métropoles au coeur de la transition environnementale" organisée par Leonard le 28 novembre, Thomas Lauvaux, chercheur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (LSCE), a présenté les enjeux et les défis de la mesure en temps réel des émissions de CO2

Thomas Lauvaux - Leonard

Paris, un projet pilote vise à mesurer en continu l’impact des mesures du plan climat en analysant les concentrations en CO2. Si le principe semble simple, la mise en pratique d’une telle analyse sur des gaz à effet de serre est très compliquée. Au-delà de l’aspect technique, se pose aussi la question de la réplicabilité de l’expérimentation dans d’autres villes françaises. Un aspect qui soulève l’épineuse question du fossé qui sépare les grandes métropoles des autres villes en termes de moyens économiques et humains.

Le point avec Thomas Lauvaux, partenaire scientifique du projet porté par la start up Origins.earth et chercheur au Laboratoire des sciences de l’environnement et du climat (LSCE). Aux côtés d’Arianna De Toni (EcoAct), Karine Bidart (Agence Parisienne du Climat) et Cécile Maisonneuve (La Fabrique de la Cité), il était l’un des intervenants de la conférence sur « Les métropoles, au cœur de la transition environnementale » de Leonard. Il s’agit de la 2e conférence du cycle d’événements sur l’environnement qui se déroule jusqu’en mai prochain.

Qui sommes-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.