Radar – notre sélection de business innovants #17

DroneBase lève $7.5M pour étendre ses services d’inspection d’ouvrage par drone au secteur des énergies renouvelables

DroneBase, une entreprise de Los Angeles spécialisée dans l’inspection de sites industriels par drone, vient de lever 7,5 millions de dollars auprès de Valor Equity Partners et Razi Ventures (qui rejoignent notamment Union Square Ventures, UpFront Ventures et Hearst Ventures). Cette nouvelle levée de fonds va permettre à l’entreprise de développer DroneBase Insights for Wind and Solar (une plateforme de services dédiés aux sites de production d’énergies renouvelables) et de s’étendre en Europe avec DroneBase Europe, basé en Allemagne. L’ambition du groupe est ainsi de “profiter du potentiel de croissance des secteurs de l’éolien et du solaire” selon Dan Burton, CEO et d’adresser un nouveau marché dédié notamment :

  • Aux éoliennes : l’inspection assistée par drone peut aider à repérer des dysfonctionnements avant que des problèmes réels ne surviennent (comme l’érosion des pales ou le repérage des dommages causés par la foudre).
  • Aux centrales solaires : les drones peuvent identifier par exemple la surchauffe des panneaux solaires grâce à une imagerie infrarouge.

Selon la communication du groupe, ce type d’inspections aériennes permet plusieurs avantages, parmi lesquels une gestion plus efficiente et moins coûteuse des infrastructures, la limitation des interventions sur site, l’amélioration de la sécurité des travailleurs et l’allongement de la durée de vie moyenne des infrastructures. Une éolienne de taille moyenne peut coûter entre 2,6 et 4 millions de dollars et a une durée de vie moyenne de 20 ans.

HeadLight lève $25M pour soutenir le déploiement de sa technologie d’inspection photographique sur chantier

HeadLight, une startup qui développe une technologie d’inspection des travaux à travers une plateforme de reporting photo, vient de lever 25 millions de dollars auprès de Viking Global Investors. La solution de HeadLight repose sur la prise de photos par les opérationnels, sur les chantiers, à l’aide d’une tablette. Les photos sont stockées dans les bases de données de HeadLight afin que toutes les parties prenantes (notamment les managers et les ingénieurs) puissent les analyser et optimiser leur gestion du suivi de chantier.

Selon le PDG de HeadLight, chaque année, des milliards de dollars sont gaspillés en raison des retards et litiges relatifs aux réclamations qui reposent essentiellement sur des notes prises à la main. Une pratique qui retarde également la productivité. Une étude réalisée par le ministère américain des transports a ainsi révélé que chaque inspecteur perdrait plus de 38 heures par mois dans des tâches administratives qui seraient évitables avec une meilleure coordination de l’ensemble des parties.

La pandémie du COVID-19 a permis de  fortement accélerer l’adoption des technologies d’inspection basées sur l’image. Pendant le confinement, de nombreux experts du bâtiment ont essayé pour la première fois l’inspection par vidéo en utilisant Skype, Microsoft Teams ou FaceTime. Selon le site web Construction Dive, beaucoup se disent prêts à continuer à utiliser ce genre de technologies même après la levée des mesures de confinement.

 

Volkswagen accélère son projet de développement de batteries électriques nouvelle génération en investissant 200M$ dans QuantumScape

Volkswagen vient d’augmenter sa participation dans QuantumScape, une startup américaine spécialisée dans la production de batteries solides pour véhicules électriques. L’entreprise automobile investit 200 millions de dollars supplémentaires pour avancer dans le développement des batteries nouvelle génération et se préparer à leur production à grande échelle.

Volkswagen avait déjà investi 100 millions de dollars dans QuantumScape en 2018 et a depuis renforcé sa collaboration avec l’entreprise – qui avait débuté comme un projet à l’université de Stanford. Avec cet investissement, Volkswagen espère développer des batteries avec une plus grande autonomie et un temps de charge plus court pour ses voitures électriques.

QuantumScape fait ainsi le pari des batteries électriques solides. Cette technologie utilise des électrodes solides et un électrolyte solide, au lieu des électrolytes liquides ou du gel polymère que l’on trouve dans les batteries lithium-ion ou lithium-polymère.

Cet investissement est stratégique pour le groupe car des concurrents comme Tesla sont également dans la course pour produire la batterie la plus performante. En mars, Reuters a rapporté que l’entreprise d’Elon Musk était sur le point de lancer une nouvelle génération de batterie baptisée « million mile battery » pour équiper son modèle 3 destiné au marché chinois.

Cette nouvelle batterie à faible coût et à longue durée de vie rendrait le coût des véhicules électriques « proche de celui des modèles à essence » et permettrait de donner une seconde voire troisième vie aux batteries électriques.

Qui sommes-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.