Radar – notre sélection de business innovants #31

Vestack lève 2,6 millions d’euros pour accroître sa production de bâtiments biosourcés

La startup française Vestack, spécialiste de la conception et la construction hors-site de bâtiments en matériaux biosourcés, vient de lever 2,6 millions d’euros auprès de la société de gestion Karista et de plusieurs business angels.

L’objectif de cette première levée de fonds est d’accélérer le développement de cette startup lancée en 2019, lauréate en 2021 du label “Solar Impulse Efficient Solution”. Vestack va notamment accroître ses capacités de production et initier des projets de R&D. Sa promesse : une empreinte-carbone réduite par rapport aux bâtiments conventionnels, des délais de construction jusqu’à deux fois plus rapides, sans surcoût. L’outil de modélisation développé par l’entreprise, couplé à un procédé de fabrication hors-site, permet de construire des bâtiments résidentiels ou collectifs adaptés à leur site de construction. Parmi les projets auxquels la société entend pouvoir appliquer son approche figurent crèches, bureaux,  lotissements ou encore résidence seniors.

La startup israélienne Veev lève 100 millions de dollars pour accélérer le développement de sa solution de construction de maisons modulaires

Veev, une startup israélienne également implantée en Californie vient de lever 100 millions de dollars. Ce pionnier de la construction modulaire a bénéficié d’un nouveau système de financement mis en place par la bourse de Tel Aviv, qui permet de lever des fonds auprès d’investisseurs institutionnels, tout en restant sur le marché du non-coté. More Investment House, Migdal, Psagot Investment House et Shavit Capital ont participé à ce tour de table, qui permet à Veev de totaliser 200 millions d’euros de fonds levés en deux ans.

Initialement promoteur immobilier, Veev a pivoté vers la construction modulaire en 2018 : avec 300 employés, il a construit 150 habitations en 2020, dont un programme de 78 unités finalisé en 90 jours. En 2021, Veev prévoit de construire 800 bâtiments grâce à sa technologie qui associe préfabrication et impression 3D.

Les drones de SkyMul automatisent l’assemblage des armatures pour béton

L’Institut de Technologie de Géorgie et l’accélérateur de Comcast-NBC, The Farm, viennent de donner naissance à une nouvelle startup de la construction-tech : Skymul. Celle-ci propose d’utiliser des drones pour automatiser l’assemblage des armatures pour béton, une tâche répétitive et souvent dangereuse pour les ouvriers, car elle doit être effectuée à la main et plusieurs milliers de fois dans le cadre de la construction d’un pont ou d’un immeuble.

Skymul veut s’attaquer dans premier temps à la construction des ponts, avant d’envisager une application à la construction des bâtiments de plusieurs étages.

viAct, spécialiste hongkongais de la surveillance automatisée des chantiers, lève 2 millions de dollars pour optimiser sa plateforme

A Hong-Kong, la startup viAct vient de lever 2 millions de dollars en amorçage auprès des fonds SOSV et Vectr Ventures. Alibaba Hong Kong Entrepreneurs Fund, Artesian Ventures et ParticleX ont également participé au tour de table.

Cette entreprise créée en 2016 développe une solution d’intelligence artificielle appliquée à la surveillance des chantiers, déjà déployée auprès d’une trentaine de clients en Asie et en Europe. Elle utilise des technologies de vision assistée par ordinateur pour détecter des anomalies sur les chantiers et envoyer des alertes en temps réel. La levée de fonds servira à étendre l’activité de viAct en Asie du Sud-Est et à financer la R&D de l’entreprise.

Avus, la solution de réalité augmentée d’Eurovia, à l’essai à Londres

Morrison Utility Services, spécialiste britannique des infrastructures enterrées, et Eurovia viennent d’expérimenter une solution de réalité augmentée sur leurs chantiers. Cette solution, née au sein du parcours Intrapreneurs de Leonard et aujourd’hui, développée par Eurovia, porte le nom de Augmented Visualisation of Underground Services (Avus) et permet aux ouvriers de visualiser sur un smartphone ou une tablette les réseaux enterrés, représentés en 3D en surimpression grâce à la caméra, avec une précision de 5 centimètres.

Cet outil de visualisation en temps réel vise à réduire les incidents sur les chantiers, en évitant par exemple de percer accidentellement une canalisation. Il permet aussi de capturer en 3D le travail effectué avant le comblement des tranchées pour enrichir les bases de données et faciliter les travaux à l’avenir.

Voir aussi

> nPlan, membre du programme CATALYST de Leonard, a levé 18,5 millions de dollars auprès de GV pour le développement de sa plateforme automatisée d’optimisation de conduite de chantier – News Sky

> Les éléments préfabriqués high tech de Buildonix visent la construction 100% circulaire –  The Fifth Estate

> Produire des éléments en bois à partir du chanvre: le pari de HempWood – e-mag Archi Expo

> Il faut 6 jours pour construire les nouveaux magasins Starbucks modulaires – Construction Dive

> Deltamod investit dans une nouvelle usine au service du reconditionnement des bâtiments modulaires – Batinfo

>Le spécialiste belge de l’impression 3D métallique lève 1,5 million d’euros pour développer un prototype sobre en énergie – 3D Printing Industry

> Geosophy, deeptech de l’immobilier, obtient 750 000 € pour déployer son offre commerciale – Business Immo

> LafargeHolcim entre au capital de XtreeE – Construction Cayola

Que faisons-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.