Innovation, circularité, diversification : les matériaux réinventés

Acier, béton, verre, plastique : voici non pas quatre garçons dans le vent mais quatre matériaux dans la tourmente, si l'on s'intéresse à l'impact environnemental de la construction. Et si l'on se penche plus particulièrement sur l'empreinte carbone de ces quatre matériaux rois sur les chantiers, voici quatre "usual suspects", qui gagneraient à améliorer significativement leurs performances environnementales.

La réglementation, en effet, s’affirme toujours plus exigeante. Et inscrire le secteur de la construction dans les trajectoires nationales de réduction des émissions (en France, la Stratégie Nationale Bas Carbone) implique de sérieux efforts. Il faut le reconnaître : ces efforts sont engagés. Face aux crises sanitaires et écologiques, les matériaux de construction font leur mue, se réinventent, quittent le champ des laboratoires. Plus résistants à masse égale, moins émetteurs de carbone voire fabriqués à partir du CO2 lui-même, les pistes ne manquent pas. En parallèle, les solutions et filières de recyclage progressent.  Devant l’urgence écologique et face à la pénurie de ressources, le monde des matériaux de construction poursuit sa quête de la circularité. Cela n’empêche pas, parfois, de devoir faire des arbitrages compliqués : quel matériau privilégier ? La réglementation ouvre-t-elle des opportunités nouvelles, notamment aux matériaux biosourcés, au détriment, peut-être, d’autres filières ? Ce débat promet de mobiliser de plus en plus les évaluations des experts, éclairées par l’analyse du cycle de vie des bâtiments.

Solutions innovantes, progrès du recyclage et impact de la réglementation sur le “mix” des matériaux de construction font l’objet de nombreux rapports, études et articles de synthèse ou d’exploration. Voici notre sélection :

#matériaux innovants

Comment inventer de nouveaux matériaux ? Imiter la nature offre de prometteuses perspectives, qu’il s’agisse d’intégrer des micro-organismes au cœur des matériaux de construction ou de s’inspirer de leur texture pour reproduire certaines caractéristiques du vivant. Revenir aux sources – le bois, la terre crue… voire le CO2 – en adaptant des techniques anciennes aux enjeux de la construction contemporaine est également fructueux. L’optimisation des matériaux stars – béton, verre ou acier –, enfin, est loin d’avoir livré tout son potentiel.

Analyse détaillée des différents projets de transformation du CO2 en matériaux de construction – Science

Présentation synthétique des ELT « engineered living materials » – Science

Des nanostructures pour transformer les briques en supercondensateurs – The Guardian 

Le « Top 10 » des matériaux innovants par « re-thinking the future ». Spoiler : le CLT (cross laminated timber) est en tête – RTF

L’avant-garde la recherche fondamentale : les « recent papers » d’Elsevier dans la thématique « construction and building materials » – Elsevier

Paru en 2020, le livre de l’INRAE qui dessine les scénarios pour la filière Forêt-Bois à l’horizon 2050 en France – Quae

#matériaux et économie circulaire

Jusqu’à quel point les matériaux de construction peuvent-ils être recyclés ? Ils le sont déjà au-delà de l’objectif de 70% dans la plupart des pays européens, selon l’Agence européenne de l’environnement. Oui, mais… L’EEA n’en souligne pas moins la très faible qualité du recyclage (les matériaux sont le plus souvent employés en remblais). La réduction à la source reste un enjeu majeur, comme la qualité des produits recyclés, et le réemploi doit lui aussi être recherché.

Briefing de l’agence européenne de l’environnement sur les déchets du bâtiment – EEA briefing

Une réflexion trans-secteur, portée par l’EEA, pour définir les caractéristiques de modèles d’affaires authentiquement circulaires – EEA framework

Un topo complet sur l’état et le potentiel de l’éco circulaire en Europe – EEA Report

Freins et leviers de l’économie circulaire dans les territoires – Yvette Lazzeri, CNRS-AMU, Pôle développement durable et territoires méditerranéens-CERIC-DICE-UMR7318

Quel destin pour les terres excavées du Grand Paris Express ? – ANABF

Tribune de la directrice du programme Industrie de la Climate Foundation. L’idée :  profiter de l’urgence de consolider les infrastructures américaines pour promouvoir les technologies béton/acier bas carbone et les méthodes de construction bas carbone – NYT

#RE2020 & ACV

Après 18 ans de travail sur la méthode, 4 ans d’expérimentation E+C-, la RE2020 est prête à 99% pour enclencher la décarbonation de la construction, lit-on sous la plume du Directeur Général Adjoint de l’Institut Français pour la performance du bâtiment (IFPEB).  L’IFPEB a évalué la faisabilité des seuils de la RE2020 dans le logement collectif : 70% des bâtiments étudiés par un stress test conduit sur 300 bâtiments ayant participé à l’expérimentation E+C- passent la barre. L’ACV dynamique pourrait donner un bonus aux biosourcés allant jusqu’à 70%.

Analyse détaillée et dépassionnée de l’impact de la RE2020 sur les bâtiments dans le logement collectif – Construction 21, IFPEB

Topo chiffré et clair, pour comprendre enjeux volumes et intensité carbone de la filière béton, à horizon 2030 et 2050, et la compatibilité de la filière avec la SNBC – Hub des prescripteurs bas carbone

Les grandes étapes de la RE2020 – Cahiers techniques du bâtiment

Décryptage de l’ACV dynamique – lab recherche environnement VINCI Paristech

Analyse détaillée des paramètres d’évaluation de l’impact carbone du bâtiment selon une démarche d’éconception – lab recherche environnement VINCI Paristech

#Recyclage

Comment optimiser les matières premières pour la construction, renforcer le tri, le réemploi et la valorisation des déchets du bâtiment: l’essentiel par l’Ademe – Ademe

Le centre de ressources d’aide à la conception d’un bâtiment zéro déchets – Bazed

#Nous en parlions déjà

Le béton, armé pour le futur (février 2019) 

Cycle de conférences « construire la ville zéro carbone », 2e volet: « quels matériaux pour atteindre la neutralité carbone » ? (janvier 2019)

Les déchets du bâtiment, un flux à valoriser (novembre 2018) 

Le bois prend de l’altitude (mars 2018)

Nouveaux horizons pour le béton (juillet 2017)

Qui sommes-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.