Le rapport Sifted x Leonard sur la Contech européenne désormais disponible en français

Selon une étude conduite par Sifted avec Leonard désormais disponible en version française, la Contech, pour s’imposer, devra passer par une collaboration accrue entre start-up et acteurs en place et tenir compte des spécificités du marché de la construction.

En 2021, Sifted, en partenariat avec Leonard, faisait paraître un rapport exclusif sur la Contech en Europe. Désormais, retrouvez également cette étude en français.

Les technologies sont un atout décisif pour nous permettre de relever le défi de la transformation des métiers de la construction. C’est grâce aux produits, aux services et aux nouveaux modèles d’affaires qu’elles inspirent, regroupés sous la bannière de la Contech, que nous pourrons construire moins cher, plus durable et plus sûr.

Sifted, le média digital de référence sur l’innovation et l’entrepreneuriat en Europe, nous explique pourquoi et comment, dans une étude sur la Contech en Europe.

L’intégration de la Contech en Europe, une démarche progressive et collective

L’étude examine le passé, le présent et le futur de l’innovation dans l’industrie de la construction en Europe, à travers des entretiens avec des startups et des investisseurs du secteur, partout sur le continent.

#Préférer une démarche progressive à une « disruption » radicale

Si la construction en Europe pèse 2 000 milliards d’euros, cette industrie n’a pas dépassé 1% de gain de productivité sur les vingt dernières années. Les solutions issues de la Contech pourraient permettre au secteur d’accélérer la recherche de productivité, comme a commencé à le montrer la crise du coronavirus. Pour autant, diffuser les usages numériques sur un marché intrinsèquement matériel et particulièrement fragmenté demande du temps, et l’adoption d’une démarche progressive.

#Travailler de concert pour obtenir des résultats rapides

Contrairement à d’autres secteurs, dans l’industrie de la construction, les start-up et les acteurs en place ont tout intérêt à coopérer. Pour réussir, les start-up doivent convaincre les entreprises de construction de prendre davantage de risques en adoptant des solutions issues de la Contech, en l’absence souvent de budgets conséquents dédié à l’innovation – car le secteur est très contraint – en particulier au regard des coûts et des délais qui pèsent sur les constructeurs. Si les méthodes doivent être progressives, la Contech, pour convaincre, doit produire des résultats rapides.

Sur le volet environnemental, la construction gagnerait également à adopter une approche collective, et même systémique, au regard des enjeux : en 2020, 374 millions de tonnes de déchets liés à la construction et à la démolition ont été générés en Europe.

#Construire l’écosystème des startups

Donner aux startups les moyens d’intervenir dans les différentes phases d’un projet de construction (conception, exploitation, maintenance) permettrait de fournir des technologies pertinentes à un secteur qui en a besoin. L’avènement du BIM a déjà permis au monde de la construction de gagner en productivité, de réduire ses coûts ainsi que ses impacts sur l’environnement.

#Donner à ce nouvel écosystème les moyens de ses ambitions

Les startups sont à même de faire la différence. Pour mener à bien leur mission, elles ont intérêt à convaincre les constructeurs que leurs propositions ne vont pas retarder leur projet, et ainsi leur faire perdre de l’argent. Autre prérequis : s’adapter au marché dans son ensemble, sans se focaliser exclusivement sur ses plus gros acteurs, mais en considérant également les PME.

Des régulations adéquates, et homogènes d’un pays à l’autre, permettraient aussi aux technologies de se déployer dans des conditions propices, aussi bien en termes de santé et de sécurité que de développement durable.

Les gouvernements, au-delà de leur rôle de régulateurs, constituent des contracteurs de premier plan. En cela, ils ont également une mission essentielle dans le déploiement des solutions technologiques au sein des projets de construction.

Les consommateurs eux-mêmes, enfin, pourraient jouer un rôle clé dans leur soutien à l’adoption des technologies dans le monde de la construction.

Placer concrètement les technologies au service de l’optimisation d’un projet de construction

Leonard se mobilise pour que ces analyses puissent être suivies d’actions concrètes. Partenaires depuis deux ans du principal concours mondial de start-up dans la construction, nous clôturons le 1er septembre 2022 l’appel à candidature de la 4e promotion de start-up qu’accompagnera le programme SEED.

#150 projets accompagnés durant les 5 dernières années

Nos programmes d’accélération et d’innovation internes et externes nous ont permis d’accompagner 150 projets d’entrepreneurs comme de salariés et d’entreprises de VINCI au cours des 5 dernières années. Découvrez sur notre site les 44 projets accompagnés cette année, qui ouvrent de nouveaux horizons à la productivité du secteur, la réduction de l’impact écologique de nos métiers, la sécurité et la productivité.

Que faisons-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.