« Platooning » : vers la révolution du fret routier ?

A parler sans cesse de la voiture autonome, on en oublierait presque que la première économie de la route qui va bénéficier de cette révolution est celle du transport de fret. Les acteurs du secteur multiplient les expérimentations.

A commencer par Ericsson and Scania, qui unissent leurs efforts en matière de R&D pour développer des flottes de camions connectés. C’est également le cas de Volvo, qui a récemment démontré la faisabilité d’un « platooning » de camions dans le cadre d’un appel à projets européen.

Des enjeux financiers et environnementaux

Les promesses du « platooning », le regroupement de camions par « peloton » ou convoi routier, sont nombreuses : économies d’essence, réduction des émissions de CO2, amélioration du trafic, sécurité optimisée. Mais la révolution des camions connectés concerne plus largement le secteur du transport et de la logistique.

Alors qu’un tiers des camions circulerait entièrement à vide chaque jour en France selon le Conseil national de la logistique, une gestion optimisée des flux de transports routiers doit permettre de redessiner les contours d’un secteur dont les pratiques demeurent trop souvent archaïques. De quoi enterrer définitivement le fret ferroviaire ? Le secteur, mal en point depuis plusieurs années, tente malgré tout de prendre le virage numérique.

Qui sommes-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.