Radar – notre sélection de business innovants #30

Au Danemark, des modules de façade préfabriqués au secours de la rénovation énergétique

Isoler les vieux bâtiments par l’extérieur, grâce à des panneaux préfabriqués inspirés par les cuisines Ikea ? C’est l’objectif du projet REBUS (Renovating Buildings Sustainably), initié au Danemark par le cabinet d’architecture Henning Larsen, en collaboration avec huit partenaires (Danish Technological Institute, Technical University of Denmark (DTU), Aalborg Universitet/SBI, Frederikshavn Housing Association, Himmerland Housing Association, Enemærke & Petersen A/S, Saint-Gobain Denmark A/S et COWI A/S).

Pour débuter, les initiateurs du projet s’attaquent à l’habitat social des années 60 et 70, dont l’efficacité énergétique gagnerait fortement à être améliorée. A l’échelle du pays, le besoin est important et la solution proposée pourrait grandement réduire les coûts pour les propriétaires et les nuisances pour les habitants.

Un peu à l’image des cuisines Ikea qui reposent sur un système de façades interchangeables, REBUS propose des panneaux à assembler sur les façades existantes, sans nécessité d’abattre les murs ou de déplacer les habitants pendant le chantier. Outre le confort thermique et la réduction de leur facture énergétique, les résidents pourront gagner en confort de vie, notamment grâce à un choix de nouvelles fenêtres et balcons leur permettant de maximiser la luminosité de leur intérieur.

Le déploiement du projet a été retardé par la pandémie : un premier chantier pilote dans la banlieue de Copenhague, initialement prévu en 2020, sera lancé cette année. Il servira à perfectionner la technique et le produit avant d’envisager un déploiement à large échelle.

Autodesk acquiert pour 1 milliard de dollars Innovyze, spécialiste de la modélisation prédictive des réseaux hydrauliques

Innovyze n’est plus une startup : installée à Portland, dans l’Oregon depuis 35 ans, l’entreprise développe des logiciels innovants dédiés à l’industrie de l’eau. Elle compte près de 3 000 clients internationaux, dont les gestionnaires des infrastructures d’eau des grandes villes mondiales et les collectivités locales ainsi que les cabinets spécialisés en ingénierie et environnement. Cette expertise a convaincu Autodesk de débourser 1 milliard de dollars pour acquérir l’entreprise.

Le géant des logiciels de conception assistée par ordinateur s’était déjà offert en novembre la start-up Spacemaker, qui met l’intelligence artificielle au service des aménageurs et des architectes. Il dispose désormais, aussi, de toute une suite de solutions de modélisation, simulation et d’analyse prédictive pour les réseaux de distribution et de récupération de l’eau, les usines de traitement des eaux et les systèmes de prévention des inondations.

Ces outils étaient déjà en partie connectés aux solutions d’Autodesk. Leur acquisition va permettre de renforcer les liens entre eux, pour permettre à Autodesk de se positionner comme le leader des solutions de gestion des infrastructures dédiées à l’eau, de bout-en-bout, de la conception jusqu’à l’exploitation. Avec cette acquisition, Autodesk accélère également dans sa stratégie de jumeau numérique.

Skydio lèvre 170 millions de dollars pour mettre son drone au service du B2B

La startup californienne Skydio est désormais valorisée 1 milliard de dollars, après une levée de fonds en série D de 170 millions de dollars menée par a16z, le fonds d’investissement d’Andreessen Horowitz. Les fonds Lines Capital, Next47, IVP et UP.Partners participent également à ce tour de table, qui vient doubler les sommes levées depuis la création de l’entreprise en 2014. Il s’agit de la plus importante valorisation pour un fabricant de drones au niveau mondial.

Initialement dédiés au marché grand public, les drones de Skydio ont progressivement séduit les industriels, qui sont désormais les premiers clients de l’entreprise. En particulier, les drones de Skydio se sont distingués par la qualité de leurs outils de détection et d’évitement d’obstacles. L’entreprise a progressivement enrichi ses solutions pour les professionnels, jusqu’au lancement en 2020 du drone autonome X2, son produit le plus complet, équipé de sept caméras, d’un zoom X100, de la vision de nuit et de fonctionnalités d’auto-pilotage.

L’appareil a déjà convaincu des entreprises de construction, des services d’incendie, des spécialistes du BTP et des gestionnaires d’infrastructures à travers le monde. Par exemple, en Caroline du Nord, les drones Skydio sont déployés pour inspecter les 13 500 ponts situés sur le territoire.

Ces 171 millions de dollars, associée aux 100 millions déjà levés en juillet 2020, vont permettre à Skydio d’accélérer son virage vers le BtoB.

Et aussi :

Qui sommes-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.