Intrapreneurs : faites connaissance avec Bruno Paul-Dauphin et Clémence Thune, de e>beton

Projet initié par Bruno Paul-Dauphin puis repris par Djamil Yahia-Ouahmed et Clémence Thune, tous trois membres des équipes de VINCI Construction, e>beton est une plateforme de préconisation, de gestion et de traçabilité des bétons.

– Comment l’inspiration et l’envie de vous lancer dans l’entrepreneuriat vous sont venues ?

Bruno Paul-Dauphin : Après 15 ans dans le secteur de l’Oil & Gas, dont 7 ans au sein de VINCI Construction, j’ai suivi l’Executive MBA de l’ESCP : celui-ci m’a confirmé mon intérêt pour l’innovation, le digital et l’entrepreneuriat.

Clémence Thune : J’avais déjà créé une entreprise avant et l’existence du programme d’intrapreneuriat a été l’un des éléments qui m’ont donné envie de rejoindre le groupe VINCI.

– Comment avez-vous entendu parler du programme ?

Bruno Paul-Dauphin : Je portais initialement un projet de plateforme sur l’intégrité des stockages d’hydrocarbures, mais Leonard a vu en moi une personnalité d’entrepreneur et m’a suggéré de porter un projet « core business » de VINCI. Chloé Clair, Chief Technical Officer de VINCI Construction, m’a donc proposé de porter le projet “Bétons Bas Carbone” et de l’incuber au sein de Leonard, sans idée préconçue sur la proposition de valeur et encore moins sur le concept de plateforme.

– En quoi le programme était-il adapté à votre projet ?

Bruno Paul-Dauphin : Pendant tout le programme, l’équipe de Leonard et les entrepreneurs en résidence qui se sont succédés nous ont donné un cadre et des deadlines, avec des points mensuels, puis hebdomadaires, afin de confirmer avec bienveillance la nécessité de pivoter et/ou d’élargir le scope du projet. J’ai pu me former sur le béton au contact des experts de VINCI Construction mais ne venant pas de ce secteur, je n’avais aucun a priori sur les formulations bas carbone ni sur les techniques de mise en œuvre. J’ai donc découvert un matériau et un métier avec un œil neuf propice à l’innovation.

Au début du projet, Leonard nous a demandé de rencontrer plus de 200 personnes différentes, pour les écouter et comprendre leurs besoins. Ces entretiens nous ont permis de ne pas nous limiter aux bétons bas carbone mais de faire évoluer la proposition de valeur du projet Momentum, devenu aujourd’hui e>beton.

– Quelle sera la prochaine étape clé de votre projet ? Comment va-t-il évoluer maintenant que vous avez terminé le programme ?

Bruno Paul-Dauphin : Une grande étape a déjà eu lieu, avec la nomination de Djamil Yahia-Ouahmed comme CEO d’e>beton, devenu une nouvelle Business Unit de VINCI. Pour ma part, j’ai décidé de me concentrer sur la démarche Bétons Bas Carbone du groupe, avec le lancement démarche Exegy qui vise à généraliser l’usage de bétons bas carbone sur nos chantiers en nous appuyant sur e>beton. Il était impossible de mener les deux projets de front.

Clémence Thune : Notre accélération s’est achevée fin août et nous sommes désormais en phase d’amorçage. Côté produit, nous développons de nouvelles fonctionnalités qui nous permettent de répondre aux problématiques des chantiers plus complexes et d’échanger des données avec des applications externes, que ce soit avec des fournisseurs de béton ou avec des applications utilisées par les chantiers. Notre enjeu principal est le déploiement commercial à plus grande échelle, en France et à l’étranger.

– Où vous voyez-vous dans 2 ans ?

Clémence Thune : En forte croissance, avec une équipe plus conséquente et une offre diversifiée sur d’autres aspects logistiques du chantier.

Bruno Paul-Dauphin : Je me vois comme un utilisateur assidu d’e>beton, qui s’imposera comme l’outil de référence pour choisir “le bon béton au bon endroit” et pour suivre simplement les bétons de chaque chantier. D’ici là, e>beton pourrait devenir une spin-off de VINCI Construction, avec des clients externes au groupe.

– Quel a été le moment le plus important du programme d’accompagnement ?

Bruno Paul-Dauphin : L’arrivée de Clémence Thune, puis d’Amandine Ponceau qui ont permis en quelques mois de rendre concret le concept, avec le développement de 2 “MVP” (Minimum Viable Product).

– Quelles ont été les évolutions marquantes de votre projet (idée, marché, méthodologie, équipe, débouchés…) au cours du programme ?

Bruno Paul-Dauphin : Nous sommes partis d’une réflexion sur le béton bas carbone pour aboutir à une plateforme digitale dédiée au béton en général : il a fallu nous donner la possibilité de pivoter, au risque de perdre certains dans notre message.

Clémence Thune : Le projet a connu de nombreux changements au niveau de la stratégie et de l’équipe, la période d’incubation a été très riche et l’accélération également, dans le contexte original du confinement. Les évolutions les plus marquantes sont certainement les réorganisations au niveau de l’équipe : l’arrivée de Tom en début d’accélération, en tant que chargé d’affaires sur les parties sales et onboarding, puis celle de Djamil en tant que CEO en début d’amorçage, et le départ de Bruno qui se consacre maintenant à Exegy.

– Qu’est-ce que le programme vous a apporté personnellement ? Et à votre projet ?

Bruno Paul-Dauphin : A titre personnel, le programme m’a donné la possibilité de mettre en œuvre tous les enseignements appris lors de mon Executive MBA sur un projet concret. J’ai apprécié l’esprit d’équipe entre intrapreneurs (la quasi-totalité de la promo 4 est passée en accélération !) Dans le contexte du Covid, nous avons dû vaincre les contraintes de distanciation, en animant une équipe virtuellement : 80 % de la phase d’accélération a eu lieu en confinement !

Nous avons tout au long du programme le soutien de VINCI Construction, du début du projet en septembre 2019 jusqu’au recrutement du nouveau CEO en juillet 2020.

Clémence Thune : Le programme m’a permis de travailler avec 2 coaches, Matthieu en incubation puis Louis en accélération : leur accompagnement nous a été très précieux, autant pour structurer et développer le projet que pour monter en compétence sur la gestion de produit, la négociation et la vente et pour gagner en confiance en moi et améliorer ma posture.

Les rencontres et les échanges avec les autres entrepreneurs ont aussi été très riches, même s’ils ont été malheureusement limités pendant l’accélération lors du confinement. Le fait d’être une promo, confrontée souvent à des problématiques et des freins semblables, de faire des formations et de nous entraîner à pitcher ensemble a aussi été très utile.

LEONARD TV

Le meilleur des colloques, travaux et rencontres de Leonard en vidéos

Toutes les vidéos

Qui sommes-nous ?

Pour relever le défi de la transformation des territoires et des modes de vie, le groupe VINCI a créé Leonard. Notre objectif ? Fédérer une communauté d'acteurs pour construire ensemble la ville de demain.